Né le 24 février 1970 à TOULOUSE (31), Thierry Ollé, qu’il soit au piano ou à l’orgue Hammond surprend par son éclectisme musical. Formé au contact de pianistes tels que Jacques Ronga, Sir Roland Hanna, Jeannot Rabeson et Rossano Sportiello, il évoque dans son jeu toute la palette du jazz. Interprète, compositeur, arrangeur et pédagogue, il n’a eu de cesse de multiplier les expériences. Sa carrière artistique l’a ainsi amené à partager la scène avec : Guy Laffite, Paul Chéron et le Tuxedo Big Band, Maxime Saury, Bob Wilber, Mark Whitfield, Leroy Jones, Wendell Brunious, Red Holloway, Harry Allen, Michele Hendricks, Daniel Huck, Carl Schlosser, Mandy Gaines, Patrick Artero, Mariannick Saint Céran, Don Vappie, Evan Christopher, Glenn Ferris, Serge Oustiakine… Le milieu de la variété ne lui est pas inconnu puisqu’il a aussi tenu les claviers derrière des artistes tels que Claude Nougaro, Benjamin Legrand, Yvan Cujious, Pauline Ester, Lio, Pierre Vassiliu et aujourd’hui Michel Leeb.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, il partage avec passion ses activités entre la scène (The Deep Sounds, Louisiana Hot 3, Carré d’As, The Brass Messengers, Lady & The Happy Men, Soul In Time Duo, Jazz Lovers…) et la pédagogie (CFPM Toulouse et cours privés).

 

 

 

 

 

 

 

Ils ont pu dire de lui :

 

 

 

 

 

 

 


« Un fin interprète mêlant swing et élégance »
(Chronique du festival de jazz de Montauban, Jazz Hot octobre 2006)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« A very accomplished organ player »
(Woody Witt, saxophoniste américain, mars 2007)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Un superbe pianiste qui connaît vraiment le jazz »
Gérard Badini, saxophoniste français, mai 2009)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« A pianist who sounds great »
(Wendell Brunious, trompettiste de la Nouvelle-Orléans, août 2009)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Le Monty Alexander français ! »
(Philippe Léogé, pianiste et directeur artistique de Jazz sur son 31, mai 2012)